We've updated our Terms of Use. You can review the changes here.

Son Premier Album

by Thomas JeanJean

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €5 EUR  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Includes unlimited streaming of Son Premier Album via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 4 days

      €7 EUR or more 

     

1.
A une soirée, où j'étais même pas invité, J'y suis allé, avec ma guitare et mon nez, Bien enrhumé, Pis j'avais plus de mouchoirs sur moi, Alors je me suis dit, y aura bien un con qu'en aura Chuis arrivé, ils voulaient même pas m'faire rentrer J'ai raconté que j'étais un pote à Dédé, Cet enculé, Que j'ai même jamais rencontré, Bah il était là, et lui aussi m'connaissait pas Chuis rentré avec mes godasses dégueulasses, Sur la moquette, ça faisait de jolies rosaces, Dans le salon, y avait plus de filles que de mecs Y m'ont regardé, moi j'ai éternué direct J'ai dit pardon, chuis enrhumé et pis j'ai soif Y a pas un con, qui pourrait me servir une carafe Je me suis assis, Et y a tout le monde qui me regardait, Alors je me suis dit, il va falloir qu'j'les fasse rêver Alors j'ai sorti, ma guitare en bois plastique, J'ai vu que les mecs ça les a mis en panique, Là j'ai chanté, une chanson qui parle de nique, Ça plaît aux filles, et le refrain est magnifique J'ai chanté pendant une plombe toutes mes meilleures chansons, y avait une fille qu'était une blonde, avec une peau de saucisson Elle m'a regardé tout le long, comme si j'étais Roch Voisine, Et dès que j'ai arrêté de jouer, elle m'a beurré une tartine Là j'ai senti, que je tombais amoureux Comme dans les films, et je suis devenu tout fleur bleue La jolie blonde, qui ressemblait à Douchka J'y ai demandé si elle avait un mouchoir ou pas Elle a trouvé, tout au fond de sa poche, Un vieux kleenex troué, tout sec et tout moche, Elle me la donné, J'ai pu me moucher dedans, Et dans mon cœur, j'ai senti l'amour très très très grand On s'est fait virer à 3 heures du matin, De cette soirée minable où y avait que des gens bien Elle avait pas de manteau alors j'y ai donné le mien Et j'ai rechoppé la crève, et chuis mort le lendemain
2.
Sentir Enfin 04:17
J'ai vingt sept ans, et je suis puceau depuis longtemps J'ai pas d'amis, sauf dans ma tête, c'est pas marrant J'ai une tronche bizarre, toute pointue, comme un rasoir Personne me regarde, tout le monde m'évite, même les miroirs J'aimerai un jour sentir enfin sur ma peau, sur mes mains, Autre chose que les miennes Enfin pouvoir dire à quelqu'un Quelqu'un qui serait pas moi Que moi non plus, je m'aime pas En cours de sport j'étais le dernier qu'on choisissait Dans les équipes de basketball ou de volley J'ai pas eu de sœur j'ai pas eu de frère j'ai eu que mes doigts Tout seul au milieu de la cour j'existais pas, J'aimerai un jour sentir enfin Dans mon dos dans mes reins Une main bien réelle Enfin pouvoir dire à quelqu'un, à une femme, même vilaine, Que moi non plus Je me sens pas belle Pourquoi j'ai pas Une tronche normale Même passepartout, mais pas bancale Papa maman, Vous m'avez foiré J'vous en veux pas Mais auriez dû m'éviter Ptêt bien qu'un jour j'vais rencontrer une fille sympa Qui serait pareille toute seule et toute moche comme moi On ferait comme tout le monde on aurait une vie normale Sauf qu'on ferait pas d'enfants, ça serait immoral J'aimerai un jour sentir enfin Dans mon corps dans mes veines Une pulsion un peu malsaine Enfin pouvoir dire à quelqu'un, à ma femme à la mienne, Que moi aussi Je vis pour elle Pourquoi j'ai pas Une tronche normale Même passepartout, mais pas bancale Papa maman, Vous m'avez foiré J'vous en veux pas Mais vous auriez dû m'éviter Je m'en fous maintenant Chuis habitué Et c'est pas demain que ça va changer La vie des autres C'est comme dans les films Je trouve ça sympa mais ça existe pas
3.
Comme y a des cons qui font, des chansons pour le cancer Pour le racisme, les clodos, le sida et la guerre Me suis dit JeanJean, y a du pain sur la planche A repasser des vieux disques, j'ai retrouvé mon idole Je voulais faire une chanson, qui parlerait d'un copain, que personne respecterait, et qu'moi je connais bien C'est vrai que lui qu'il me connait pas, mais ça va pas tarder Je l'ai invité samedi, pour ma première partie Il a fait des chansons sur le Connemarra Sur des lacs des étangs, des régions très sympas Moi celle que j'préfère bah c'est celle sur l'amour La maladie des pauvres, obligés de s'aimer toujours Michel Sardou, c'est pas un connard, c'est un mec sympa Michel Sardou, c'est mon copain, alors tu dis rien Quand tu vois les people, drogués de la pensée unique Dégueuler sur Sardou de façon automatique Pour bien être dans le troupeau, et pour plaire aux bobos Car en fait c'est eux les beaufs, mais ils sont pas au courant On l'a traité de facho à cause de ses chansons En croyant qu'il était tout ce que le chanteur chantait Genre de connerie profonde, pour les bons beaufs de France Qui veulent faire les rebelles, en se vautrant dans la bien-pensance Michel Sardou, c'est pas un connard, c'est un mec sympa Michel Sardou, c'est mon copain, alors tu dis rien toi qui est fan de JeanJean, et tu te demandes pourquoi il fait une chanson sur Sardou, alors que toi tu l'aimes pas Dis-toi que si tu aimes JeanJean, c'est que tu as un bon goût Alors cultive toi un peu, et tu aimeras Sardou ! Michel Sardou, c'est pas un connard, c'est un mec sympa Michel Sardou, c'est mon copain, alors tu dis rien Michel Sardou, c'est un grand chanteur, mais faut bien le connaitre Michel Sardou, je t'aime très très fort, et tu m'aimes aussi.
4.
J'ai rencontré une fille, au bord de la plage Elle était toute nue, comme sont les coquillages, Je lui ai dit ptite fille, où t'as mis ton maillot ? Elle m'a dit eh pauv' con eh ! t'as pas vu qu'j'étais un bigorneau J'avais pas bien regardé J'avais du regarder de trop près Et sa coquille je croyais que c'était Une boîte pour chier C'était mon premier amour de vacances Et parfois j'ai les larmes aux yeux quand j'y repense J'ai rencontré une fille, dans un resto routier, Elle était chaud, piquante et salée, comme une poêlée de lardons fumés J'ai voulu y mordre la croûte, mais ça y a fait de la peine Elle m'a dit eh pauv' con eh ! t'as pas vu qu'j'étais une quiche lorraine J'avais pas bien regarder J'avais du regarder de trop près Et sa garniture de laitue je croyais que c'était Une technique pour m'allumer C'était un amour sans illusion Mais à l'avenir va falloir que je fasse attention J'ai rencontré une fille, au fond de mes chiottes, Elle faisait la belle et la planche au milieu des crottes Je lui ai dit ptite fille, je me suis déjà fait avoir, Je sais renconnaître une sirène, et toi t'as même pas de nageoire C'est là que j'ai décidé, d'arrêter de chercher l'amour toute façon les filles c'est comme l'herpès, ça revient toujours C'était mon dernier amour de vacances et parfois j'ai la chair de poule quand j'y repense Toutes ces histoires, ces amours, toutes ces passions Seront toujours pour moi synonymes de désillusions
5.
Cyrille 05:16
Elle s'appelait Cyrille et elle me faisait rêver Avec ses cheveux longs et son nez et ses pieds Elle avait le cul bas, comme une R5 à becquet Avec des jolies seins, bien ronds comme des carrés Tout le monde l'appelait cheetah, moi je trouvais pas ça sympa J'la trouvais belle sa moustache, mais à six ans ça le fait pas Quand sa mère l'a inscrite au concours de miss pâté J'ai cassé ma tire-lire pour acheter tous les jurés Je l'ai toujours aimée, dès le premier instant Et à l'adolescence, je me touchais en pensant A sa beauté cachée, sous un hectare de pelouse A son cœur de papillon bien enfoui sous la bouse Si tu veux sentir enfin Sur ta peau ou sur tes mains, Un frisson de joie Rendez-vous à la cantine Juste après le deuxième service Je t'attendrais là Et enfin tu sauras Les années ont passé, Je ne me suis pas éloigné Jamais vraiment loin d'elle, dans l'ombre, je l'attendais, Quand tout le monde se moquait au lycée moi je pleurais De la voir silencieuse, alors qu'elle pouvait parler Elle a traversé seule une vie, en auto-stop En marchant sur le côté, jamais on ne la prenait J'aurai voulu lui dire allez, monte ma cocotte Je t'emmène loin des rires, on va à Montpellier Moi j'ai fermé ma gueule pendant soixante dix ans Et maintenant on est là dans le même établissement Pas grand chose a changé, elle est toujours la risée Et moi pas étonnant, je suis toujours sourd-et-muet Si tu veux sentir enfin Sur ta peau ou sur tes mains, Un frisson de joie Rendez-vous à la cantine Juste après le deuxième service Je t'attendrais là Et enfin tu sauras A la maison de retraite, J'ai vu Cyrille, lentement mourir Sans pouvoir rien dire Vais-je rester longtemps comme ça Rester en vie, pour qui pour quoi, Sans avoir eu pu lui dire Que sans elle je ne suis plus moi Si tu veux sentir enfin Sur ta peau ou sur tes mains, Un frisson de joie Rendez-vous à la cantine Juste après le deuxième service Je t'attendrais là Et enfin tu sauras
6.
Y a pas qu'au texas qu'y a des cowboys Moi j'en suis un mes copains me l'ont dit Avec mes jambes arquées et ma tronche de traviole et mon flingue planqué dans la table de nuit Y a pas pas que dans le marais qu'y a des pédés Moi j'en suis un mon père il me dit Il arrête pas de gueuler dès que je veux me déguiser En maman y dit que ça me vieillit Je suis personne ni tout le monde Chuis tout seul et tant pis Je suis malade tous les jours de l'année et je m'ennuie Y a pas que sur TF1 qu'y a des beaufs Moi j'en suis ma meuf elle me l'a dit Avant même qu'on s'embrasse M'a fait signer des paperasses Un contrat pour passer à confessions intimes Y a pas qu'en Belgique qu'y a des violeurs Moi j'en suis un ma ptite cousine elle me l'a dit Quand je lui ai proposé de jouer au bébé baiseur Elle a cru que je voulais la foutre dans un puit Je suis personne ni tout le monde Chuis tout seul et tant pis Je suis malade tous les jours de l'année et je m'ennuie Y a pas que dans le nord qu'y a des fachos Moi j'en suis un des jeunes me l'ont dit Pendant une de leur manif ils ont pas trouvé beau Mon tee shirt Devilliers qu'est pourtant joli Y a pas que dans le mannequinat qu'y a des cadavres Moi j'en suis mes voisins me l'ont dit Chuis le roi du cimetière et sur ma pierre tombale Y a des jeunes qui viennent jouer à touche pipi
7.
Tant qu'à faire un album, je me suis dit mon bon jeanjean Faudrait ptête faire une chanson sur elle Pas pour toi pas pour elle, et pas pour les autres non plus Une chanson juste pour dire que c'était bien Parfois même quand c'est beau, quand y a de l'amour profond Quand on regarde l'autre, comme un trésor On peut se casser la gueule, et pis tout perdre d'un coup Moi je l'ai perdue, et c'est beaucoup Partie pour toujours, elle restera, et c'est comme ça Partie pour toujours, mais pas mon amour Quand tu vois un panneau, quand tu prends une direction Quand tout ce que tu vois, te ramène là Dans ce passé qui bouffe tout, parfois même le présent Je me demande pourquoi tu n'es plus là Alors comment faire le deuil de quelqu'un qui est en vie Comment se contenter d'un bonheur sous-vide Parce que des filles y en a plein, mais pas beaucoup pas d'aussi bien Et des mieux, peut-être bien que j'en voudrai pas Partie pour toujours, elle restera, et c'est comme ça Partie pour toujours, mais pas mon amour Perdus à jamais, les rires les regrets, les larmes les baisers Perdus à jamais, mais pas oublié Y a qu'à se faire une raison, et pis juste dire merci En souvenir de toute une vie Quelques années dans le temps, mais c'était tout sauf du vent Mais c'est parti, reste à dire merci Partie pour toujours, elle restera, et c'est comme ça Partie pour toujours, mais pas mon amour Perdus à jamais, l'enfant les projets, l'amour partagé Perdus à jamais, mais pas oublié
8.
Elle faisait un discours sur une estrade en palettes Avec tout autour d'elle des mecs en short et chaussettes Tous le collier de barbe et des lunettes aux verres gras Et Ils la regardaient tous comme une souris mate un chat Elle parlait de la russie comme d'un pays sympathique Ça paraissait sincère comme de la vraie politique Sur ton tee-shirt marron y avait la tronche d'un daron En fait c'était Staline floqué sur le coton, avec sur son téton un pin's du téléthon Et entre ses gros seins, une jolie banderolle verte Avec écrit au dessus feutre Miss Goulag, 2007 Mais ce qui m'a vraiment marqué la première fois que je l'ai vue Ce ne sont pas ses jolis yeux ni son grand front, mais c'qu'ya entre les deux La fille au mono-sourcil Dans mon cœur a planté une faucille Un coup de marteau soviétique symbolique Dans mon âme, pour que je la niiiiiiiii... Elle m'a expliqué ses idées mais j'ai rien compris Faut dire que je grignottais de la vodka depuis midi Il était 23h et j'avais un peu la dalle Elle faisait style de rien et me racontait le Capital Moi je louchais sur ce truc qu'elle avait entre les yeux C'était touffu et tout noir comme les cheveux de Mireille Mathieu Quand elle s'est approché pour chai pas ptêt m'embrasser Un de ses sourcils dans ma branche de lunette s'est coincé, et pour toujours y est resté Et entre ses gros-sei ns, j'ai senti battre son cœur Sous son tee-shirt j'ai glissé ma main, et j'y ai rencontré toute sa sueur On s'est très vite retrouvé dans son lit et à son mono-sourcil j'ai fait un cuni Quand sur son ventre j'ai vomi, elle m'a juré de me faire déporter en Sibérie La fille au mono-sourcil Dans mon cœur a planté une faucille Un coup de marteau soviétique symbolique Dans mon âme, pour que je la niiiii... Elle m'a fait une pipe à la tchéchène Et a dansé une kazatchok sur ma grosse veine Quand elle m'a dit qu'elle prenait pas de contraception J'ai pensé à Poutine pour ralentir, mon émotion
9.
J'aime pas les artistes, et surtout pas les chanteurs Qu'ils soient garçons ou filles, ça reste de mauvais acteurs Ceux qui revendiquent sans le savoir leur médiocrité, derrière leur modestie, qui me fait dégueuler. J'aime pas les chanteurs qui se disent engagés Surtout pour la gauche, ou pour la pauvreté Rois de la démagogie et de l'indécence A imposer leur bonheur avec arrogance "C'est pas bien la guerre, et l'amour c'est la vie Je suis anti-raciste mais faut être réaliste Allez on se donne la main, et puis tout ira bien Même les sans-papiers, vous aurez plus de chagrin" Les millionnaires qui veulent plus payer d'impôts Vont s'exiler en Suisse ou à Monaco Ils viennent nous faire la leçon à la télé Et raconter leur vie juste pour pas déprimer "Achetez mon album si vous me respectez, Si vous le téléchargez, je pourrais plus me payer Des vacances dans le sud, près de St Tropez, Ou avoir un passe-droit si je veux adopter..." "C'est pas bien la guerre, c'est pas bien l'enfer" C'est qu'ils nous feraient chialer, avec de si jolis vers Anti-capitaliste, pro-droits de l'hommiste C'est facile à dire quand on est pas rmiste "J'ai fait une chanson sur les handicapés Mais j'peux pas la chanter, car elle me fait chialer" "Pis j'ai toujours rêvé de faire de l'humanitaire Découvrir un antidote pour guérir le cancer" Je sais cette chanson est démago et cliché Mais c'est tellement bon de pouvoir les conchier Tous ces chanteurs, que tout le monde vénèrent Car au fond on aimerait juste les voir crever "C'est pas bien la guerre, et l'amour c'est la vie" "Je suis anti-raciste mais faut être réaliste" "Allez on se donne la main, et puis tout ira bien, Même les sans-papiers, vous aurez plus de chagrin" "C'est pas bien la guerre, c'est pas bien l'enfer" C'est qu'ils nous feraient chialer, avec de si jolis vers Anti-capitaliste, pro-droits de l'hommiste C'est facile à dire quand on est pas rmiste Mais faut se dire qu'y a pire que ces putains d'artistes, Y a aussi tous ces cons qui rêveraient d'être artistes Qui croient que leur vie de merde serait un peu moins pourrie S'ils avaient de la thune pour aider les sans-abris
10.
On s'est rencontré, un jour d'une année T'avais plus de dents, c'était un accident Moi j'avais la rougeole, ou ptêt la rubéole Avec un joli plâtre autour de la guibole T'avais comme un tatouage, en forme de coquillage Ou ptêt que t'avais juste foiré ton maquillage Moi je t'ai regardée, toi tu m'as ignoré Un peu comme toutes les filles que j'aime bien regarder, J'ai appelé l'infirmière, qui ressemblait à Carlos, J'y ai demandé ma belle, comment s'appelle ce tas d'os ? Elle m'a dit la rouquine, son prénom c'est Sabine, Et d'après le chirurgien, y parait que c'est une coquine C'était pas très sympa, de la tailler comme ça Alors moi j'ai cafté, et l'infirmière s'est faite virer, J'ai vengé ma Sabine, mais la chevalerie ça vaut pas rien Le lendemain les filles m'ont pas changé le bassin J'ai pas voulu me vanter, auprès de mon aimée, Alors j'ai fait une missive, avec des lettres découpées Pour lui apprendre mon amour, pour lui vanter ma bravoure Juste pour lui révéler qu'un gros bonheur l'attendait J'ai voulu lui donner, ma lettre d'amour anonyme, Mais dans sa petite chambre, y avait plus personne dedans Juste une vieille à côté, une vieille croûte déséchée Et plus de Sabine, elle s'était comme envolée Alors on m'a dit, qu'elle était plus ici, Qu'elle était plus ailleurs, qu'elle était même plus du tout J'ai demandé un souvenir, on m'a dit y a que ses dents, J'ai dit je les prends quand même, et promis je les brosserai souvent... Après quelques jours, à pleurer mon amour, Une infirmière m'a dit, que la Sabine vivait toujours Qu'on m'avait fait une blague, pour me faire chier un peu Alors j'ai porté plainte, et pis j'étais tout heureux ! Mais y zont pas voulu, me filer son numéro Sous prétexte que j'avais été un beau salaud Alors je l'ai recherchée, ma Sabine adorée Et puis je l'ai retrouvée, mais en fait ça a pas collé.
11.
Papa 05:59
C'est une sensation de nuit On commence à bien se connaître Ouais je suis déjà venu ici Y a tout qui se bouscule dans ma tête Allez on tire plus à blanc Et je reconnais l'odeur Au Royaume de l'Accident Faut s'attendre au malheur Comme des machines toutes cabossées Des bêtes qu'il faut achever Mais au milieu des gravats Y a aussi mon papa J'ai envie de tous les engueuler Même s'ils ont pas fautifs Les gens en blanc sont habitués La maladie pour eux c'est le kif Alors on se demande pourquoi On l'a pas remarqué avant Ce corps dont il ne reste que ça Et tout ce chagrin dedans On aimerait pouvoir protester Dire pouce, on arrête de jouer Mais c'est toujours trop pour ça Et le passé n'existe pas On est que des machines mal foutues Un virage raté et c'est fichu C'est la vie qu'on dit, c'est comme ça Mais là c'est mon papa
12.
JeanJean, c'est comme un nouveau Jésus, Comme un messie, mais pas très connu Comme une idole, un krishna en pate à sel, Ou comme la fève de la galette des rois... JeanJean, c'est comme si c'était ton père, Ou ton parrain, ou comme un copain Quelqu'un à qui tu penses, quand tu dors pas et qui fait nuit Quand tu es tout nu, et que t'as tout chaud dans ton lit... Si tu as besoin d'un ami, prends un chien Si tu as peur de décéder, bah retiens-toi JeanJean sera toujours là, ou pas Sauf le weekend il a balltrap ou boule de fort JeanJean, c'est un peu comme Sigmund Freud, Ou comme Einstein, un mec qu'à 100 ans d'avance Comme un Coriber, un barbu qui te fait rêver Comme un Hitler, mais beaucoup mieux peigné JeanJean, tu aimerais pouvoir le toucher, Lui faire l'amour, pour une photo dédicacée Alors soit patient, et au prochain téléthon Ptête bien qu'il te dédicacera cette chanson Si tu as besoin d'un ami, prends un chien Si tu as peur de décéder, bah retiens-toi JeanJean sera toujours là, ou pas Sauf le weekend il a balltrap ou boule de fort Si tu as perdu le goût de vivre, ou celui des aliments Si tu n'aimes plus prendre ta douche sans tes vêtements Dis-toi qu'il y a plus malheureux que toi, queqpart Pense à ceux qui connaissent pas Thomas JeanJean

about

Premier album assez variétoche pour plaire à maman composé des 12 titres fondateurs du mythe cantonal JeanJean, avec un chant très influencé "Renaud" (je me prenais pour lui à l'époque, moitié possédé par lui et l'autre moitié par Sardou). Inclus donc le tube inoubliable Michel Sardou c'est pas un connard qui plaît à toutes les nouilles qui le détestent et qu'ont rien compris. Traitant aussi d'autres sujets comme la pilosité des militantes communsites, de la mise à l'écart sociale des mauvais joueurs de guitare, des coups de foudre hospitaliers et entre sourds et muets, de la folie auto-destructive des fans de votre serviteur etc.
Définitivement le meilleur premier album de Thomas JeanJean.

credits

released July 1, 2009

Produit et réalisé par Thomas JeanJean
Mixé et mastérisé par Olivier T’Servrancx
@ Electric Box Studio
Musiques, paroles par Thomas JeanJean
Photos par Mustapha Azeroual
Pochette par thomasdesmond.com
Gros bisous aux parents, famille, frangines,
copains et copines, fans, charcutiers, singes.
Merci @ Olive et aux colocs

Site off www.thomasjeanjean.com
Myspace www.myspace.com/thomasjeanjean
Contact grosbisous@thomasjeanjean.com

Tous droits réservés
© 2009 JeanJean Prod

license

all rights reserved

tags

about

Thomas JeanJean Chambray Lès Tours, France

Fils bâtard, consanguin et spiritueux de Renaud et Sardou, précuit à la sauce Benny Hill et Deschiens, farci d'épices Grolandaises et de bouillon Fluide Glacial, Thomas JeanJean est un chanteur-bricoleur tourangeau qui propose frais du jour ses chansons aux influences variées (Renaud, Didier Super, Toy Dolls, Nofx etc.). ... more

contact / help

Contact Thomas JeanJean

Streaming and
Download help

Report this album or account

If you like Thomas JeanJean, you may also like: